Le traitement de l'eau du spa

- Catégories : Traitement de l'eau
star
star
star
star
star

spa

Le traitement de l’eau du spa, au même titre que de l’eau d’une piscine, nécessite une attention particulière. Il y a des règles essentielles, spécifiques au spa, qu’il est important de connaître pour bien s’en sortir, et profiter au mieux de votre installation. C’est ce que nous allons voir ensemble à travers cet article.

 

L’eau d’un spa est généralement entre 35° et 37°, ce qui favorise le développement des bactéries. De plus, le volume d’eau est faible, donc quand les gens entrent pour se baigner, l’eau peut se retrouver rapidement souillée. C’est pourquoi, la tâche peut paraître délicate, mais en ayant une routine d’entretien, les bons équipements, et les bons produits, vous devriez y arriver.

 

Les paramètres à surveiller

 

La qualité de l’eau du spa est bien sûr visuelle, mais elle se vérifie également au niveau de certains paramètres qu’il est important de suivre régulièrement, et de maîtriser.

 

Le pH

 

Le pH désigne la concentration de l’eau en ions hydrogènes, c’est-à-dire l’acidité de l’eau. Sa valeur est influencée par différents facteurs comme l’ajout d’eau, les variations de température ou encore les bulles.

Il faut le vérifier régulièrement, c’est-à-dire une à deux fois par semaine. Le pH est le point central d’une eau de bonne qualité, s’il n’est pas bon, les produits désinfectants seront moins efficaces, et l’eau moins agréable. Il doit se situer entre 7,2 et 7,8. En dehors de cette plage, il est nécessaire de le réajuster avec du pH- s’il est trop élevé, ou du pH+ s’il est trop faible.

 

La dureté (T.H. : Titre Hydrométrique)

 

La dureté détermine la concentration de l’eau en calcium, et en magnésium. Généralement elle se situe entre 100 (10 °fH) et 200mg/l (20 °fH), selon les régions. Si elle est trop élevée, c’est-à-dire au-delà de 200 mg/l, il peut y avoir des dépôts de calcaire sur les parois. Cette eau calcaire va former du tartre au niveau des canalisations, ou encore au niveau de la résistance électrique du chauffage, pouvant être à l’origine d’une surconsommation électrique. À l’inverse, si la concentration est trop faible, c’est-à-dire en dessous des 100mg/l, elle va favoriser le phénomène de corrosion.


dureté de l'eau en france

Dureté de l'eau en France par département

 

L’alcalinité

 

Un autre indicateur important à suivre, c’est l’alcalinité, ou TAC, qui désigne la concentration en ions carbonates et bicarbonates. Il influence la stabilité du pH.

Un mauvais TAC : c’est risquer d’endommager son spa, et s’exposer à des irritations au niveau des yeux et de la peau. Un bon TAC se situe entre 80 et 150 mg/l. Il faut le vérifier environ une fois par semaine. On l’ajuster avec des produits adéquats comme du bicarbonate de sodium pour l’augmenter, et des produits acides ou un réducteur de pH pour le faire diminuer. Nous vous conseillons de vérifier le TAC avant d’ajuster le pH, afin d’assurer la stabilité du pH.


 

La désinfection

 

L’eau du spa doit être désinfectée en continu. Ce point est d’autant plus important pour le spa, car la température est plus élevée, et le volume d’eau moindre que dans une piscine. L’eau peut rapidement être sale, c’est pour cette raison qu’elle nécessite, un apport rapide et important en désinfectant, lors de la baignade. Un appareil de gestion automatique est une bonne solution. Vous pouvez retrouver tout une gamme d’appareils sur notre site internet qui a déjà été installé sur des spas, et qui fonctionne très bien. Ils vont assurer le traitement de l’eau du spa en injectant la quantité nécessaire de désinfectant, c’est-à-dire assez pour assurer la désinfection, mais pas trop pour ne pas irriter les baigneurs.

 

Au même titre que pour la piscine, il existe différents types de désinfectants pour le spa.

 

Chlore : On retrouve le plus commun de tous, et le plus utilisé dans le domaine du spa public, le chlore qui s’avère très efficace dans le traitement de l’eau du spa. Pour profiter pleinement de son efficacité, il faudra veiller à son bon dosage.

 

Brome : Peu sensible aux températures élevées, aux UV, et aux variations de pH, c’est une solution efficace pour le spa, mais plus onéreuse qu’une solution au chlore.

 

Oxygène actif : C’est un produit qu’on retrouve souvent pour le traitement de l’eau du spa. C’est un produit naturel, non rémanent, qui demande un apport important pour être efficace. Il est préférable de l’associer de temps en temps à un produit rémanent comme un traitement chlore choc pour assurer une bonne désinfection.

 

Ozone : L’ozone, est efficace mais son action est brève. Il doit donc être associé à un autre produit de traitement de l’eau du spa comme le chlore ou le brome. Ce gaz naturel désinfecte l’eau, sans irriter les yeux ou la peau. Il est aussi possible, pour avoir une désinfection complètement naturelle, de coupler l’ozone avec une désinfection UV.
 

Retrouvez la présentation détaillée de ces différents types de désinfectant, dans notre guide du désinfectant pour la piscine : https://www.inoxonline.fr/blog/quel-desinfectant-choisir-pour-sa-piscine--n21

 

La filtration

 

La filtration est importante dans le processus de traitement de l’eau. Son rôle est de stopper les impuretés, pour avoir une eau limpide La filtration va contribuer au bon brassage de l’eau du spa, qui va distribuer de manière uniforme les produits désinfectants. La filtration et les produits désinfectants, sont complémentaires. Le temps de filtration est variable : soit 24h sur 24, avec un apport faible en désinfectant ; ou bien mettre en place des cycles de filtration de quelques heures, mais imposant un suivi régulier de désinfection. Il faut rincer environ une fois par semaine les filtres à l’eau claire, et les remplacer en cas d’usure.

 

Les bonnes pratiques

 

Voici les bonnes pratiques à adopter pour l’entretien de son spa :

 

  • Avoir un apport régulier en eau fraiche dans son spa, car l'eau s'enrichit en produits chimiques et autres substances qui peuvent troubler son équilibre, et donc réduire réduire l’efficacité des produits désinfectants

  • Vidanger le bassin de temps en temps. Pour déterminer l’intervalle, on peut utiliser cette formule :

Volume d'eau en litre / Nombre d'utilisateurs au quotidien / 12 = intervalle de vidange

Exemple : spa de 1200 litres, et 2 utilisateurs au quotidien : 1200 / 2 / 12 = 50 jours d’intervalle pour la vidange

  • Lors de la vidange, vous pouvez en profiter pour nettoyer la ligne d’eau ainsi que les surfaces de votre spa, à l’aide d’un chiffon ou un gant en microfibre, pour ne pas détériorer les surfaces.

  • Nettoyer de temps en temps la couverture du spa

Articles en relation

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)